Piste Hô Chi Minh, miracle de la lutte pour l’indépendance nationale [CVN]

Lors de la résistance contre les impérialistes américains, la piste Truong Son, la célèbre piste Hô Chi Minh, fut utilisée par l’Armée populaire du Vietnam pour ravitailler en nourriture et en matériel le front du Sud. Elle est devenue emblématique de la guerre au Vietnam.

© VNA/CVN
© VNA/CVN

Le 19 mai est depuis 55 années la Journée traditionnelle du Corps Truong Son 559, l’unité chargée d’ouvrir la piste Hô Chi Minh, un ensemble de routes et de sentiers.

C’est ce jour-là, en 1959, que les travaux d’une voie de logistique militaire traversant la cordillère Truong Son pour approvisionner les troupes du théâtre opérationnel du Sud ont été lancés. L’intensification des combats dans le Sud a conduit l’Armée populaire du Vietnam à fournir de plus en plus de matériel aux combattants du Sud. C’est la piste Hô Chi Minh, chez les Vietnamiens, la piste Truong Son parce qu’elle emprunte la cordillère éponyme : un réseau élaboré de voies de toutes tailles à travers la jungle touffue de la montagne.

L’unité 559 s’est vu confier cette tâche gigantesque et ardue. Des dizaines de milliers de combattants, fusil à l’épaule, ont utilisé en même temps des houes et des marteaux pour ouvrir une piste à travers la jungle de Truong Son. La construction puis la maintenance de cette voie a impliqué aussi de nombreux jeunes d’avant-garde, dont nombre de jeunes femmes volontaires*. Tous travaillaient par patriotisme pour permettre aux convois militaires de circuler du Nord au Sud dans un seul but : la réunification nationale.

*souligné par nous

Lire la suite : Le Courrier du Vietnam, 30/04/2014. (article de Minh Quang / CVN)