Fanny Bugnon : Les “Amazones de la terreur”

Parution d’ouvrage. Présentation de l’éditeur.

LES AMAZONES DE LA TERREUR.inddLes “Amazones de la terreur”
Sur la violence politique des femmes, de la Fraction Armée rouge à Action directe

Durant le dernier tiers du XXe siècle, de nombreuses femmes rejoignirent les rangs d’organisations politiques violentes comme la Fraction armée rouge allemande, les Brigades rouges italiennes ou Action directe en France. Certaines tuèrent. Les médias surpris de cette violence féminine les appelèrent “amazones de la terreur” et créèrent pour elles une nouvelle catégorie, celle de la “femme terroriste”. Dans ce livre pionnier, croisant les mutations du militantisme de l’après-68 et l’essor de la deuxième vague féministe, Fanny Bugnon propose une réflexion de fond sur le sujet encore tabou de la violence politique des femmes et une étude sur les mouvements révolutionnaires radicaux qui offre des résonances très actuelles, en particulier avec l’engagement des femmes dans les attentats sur tous les fronts.

Fanny Bugnon, docteure en histoire, enseigne à l’université Rennes 2.

Source : Payot & Rivages

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
guerillera (21 mars 2015). Fanny Bugnon : Les “Amazones de la terreur” Guérillera. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pd34