Nhà hoạt động Trần Thị Nga bị bắt [Arrestation de Tran Thi Nga, activiste sociale]

21 janvier 2017 : nouvelle de l’arrestation de Tran Thi Nga, une activiste sociale renommée, pour « propagande contre la RSVN » au titre de l’article 88 du code pénal vietnamien.

Le 10 octobre 2016, la blogueuse Mẹ Nấm (« Mère Champignon ») avait été arrêtée en vertu du même article. Le 10 juin 2016, l’activiste des droits fonciers Can Thi Theu avait été arrêtée pour « troubles à l’ordre public ». La répression contre les dissidentes se poursuit.

CTV Danlambao – Sau nhiều ngày khủng bố, đe dọa và giam lỏng tại nhà riêng, bà Trần Thị Nga đã bị Cơ quan An ninh điều tra – Công an tỉnh Hà Nam khám xét nơi ở và đọc lệnh bắt tạm giam vào ngày 21/1/2017.

Bạn bè cho hay, bà Nga bị khởi tố theo điều 88 BLHS “tuyên truyền chống nhà nước CHXHCN Việt Nam”, một trong những điều luật cho phép nhà cầm quyền bắt bớ tùy tiện và trả thù các nhân vật bất đồng chính kiến.

Lire la suite : Dân Làm Báo

tranthingabibat_21-01-2017Tran Thi Nga prise en main par deux fonctionnaires de la Sécurité publique © Danlambao

  • Voir aussi Viết ngắn cho bạn le message de soutien de l’ancienne prisonnière de conscience Pham Thanh Nghiên :

Phạm Thanh Nghiên (Danlambao) – Bạn có biết người phụ nữ này không? Cô ấy tên là Trần Thị Nga, quê ở Hà Nam, tuổi Đinh Tỵ, tức là bằng tuổi tôi. Nhưng cô ấy hơn hẳn tôi về lòng can đảm và ý chí quật cường.

* * *

Une femme a été arrêtée dans la province de Ha Nam pour propagande contre la République socialiste du Vietnam

VietnamNet – Le 21 janvier, la police de la province de Ha Nam a arrêté Mme Tran Thi Nga, 40 ans, domiciliée au 254 avenue Tran Thi Phuc, ville de Phu Ly, province de Ha Nam, pour « propagation contre la République socialiste du Vietnam » selon l’article 88 du Code Pénal de 1999. L’arrestation est intervenue, alors que celle-ci aurait été en « train de télécharger sur Internet des séquences vidéo et des articles de nature à saboter la République socialiste du Vietnam ». L’investigation policière continue pour mettre en lumière cette affaire. (source : RDP Hanoi d’après VietnamNet)