Tous les articles par guerillera

Vietnam: la blogueuse Pham Doan Trang condamnée à 9 ans de prison [RFI]

Une lourde condamnation contre l’éditrice et écrivaine Pham Doan Trang.

Pham Doan Trang était accusée de « propagande contre l’État de la République socialiste du Vietnam ». La police l’avait arrêtée le 6 octobre 2020 à Hô Chi Minh-Ville, quelques heures seulement après le dialogue annuel sur les droits humains entre les États-Unis et le Vietnam.

L’écrivaine et militante Pham Doan Trang, 43 ans, accusée d’opposition à l’État, a été condamnée à neuf ans de prison ce 14 décembre par un tribunal de Hanoï. Le juge Chu Phuong Ngoc, a estimé que « son comportement était dangereux pour la société » avec l’« intention de violer le régime socialiste », et elle devait en conséquence « être sérieusement punie », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur le site de RFI : https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20211214-vietnam-la-blogueuse-pham-doan-trang-condamn%C3%A9e-%C3%A0-9-ans-de-prison

Illustration “à la une” : Facebook / Pham Doan Trang © rsf.org


Voir également :

Vietnam – La France déplore la condamnation de Pham Doan Trang (France Diplomatie, 15 décembre 2021) :

La France déplore la condamnation hier à une peine de neuf années de prison de la journaliste Pham Doan Trang, une des défenseures des droits de l’Homme vietnamiennes les plus reconnues et l’une des trois lauréates du prix Reporters sans frontières pour la liberté de la presse en 2019.

La France appelle à la libération de Mme Pham Doan Trang et réaffirme son attachement à la liberté d’expression et d’opinion. Ces droits et libertés sont garantis par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques auquel le Vietnam est partie.

La France appelle le Vietnam à respecter les engagements internationaux auxquels il a librement souscrit.

Source : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/vietnam/evenements/article/vietnam-la-france-deplore-la-condamnation-de-pham-doan-trang-15-12-21


Le communiqué d’Amnesty International :

Viêt-Nam. La répression contre l’opposition continue avec la condamnation de Pham Doan Trang à neuf ans de prison

“Il est choquant que les autorités vietnamiennes condamnent ainsi Pham Doan Trang, courageuse journaliste et défenseure des droits humains, qui se bat depuis des années pour un Viêt-Nam juste, inclusif et respectueux des droits. Son travail devrait être célébré et protégé, et non pas puni et criminalisé”. (Ming Yu Hah, directrice régionale adjointe du travail de campagne à Amnesty International)

Lire la suite : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2021/12/vietnam-pham-doan-trang-conviction/

Vietnam’s Communist Party Jails its Most Trenchant Critic

Le journaliste David Brown rappelle le parcours de Pham Doan Trang, une net-citoyenne, écrivaine et activiste actuellement emprisonnée au Viêt Nam.

Pham Doan Trang was merely telling the government to honor its rights commitments.

The Vietnamese authorities are about to try Pham Doan Trang next week just for insisting that they honor the guarantees of civil liberties set out in Vietnam’s constitution.

In a photo taken on the night she was arrested, Trang is clearly exhausted, worn down by years on the run. Flanked by two policemen, one in uniform, the other plainclothes, Trang is walking away from the camera. She wobbles as she walks, the consequence of injuries suffered at the hands of other policemen years earlier.

Doan Trang is accused of ‘conducting propaganda against the State.’ Three documents and two interviews, one with the BBC and the other with Radio Free Asia, have been adduced as evidence of Trang’s subversive intent. When — not if — she’s convicted, she could draw 12 years in prison.

Lire la suite : https://www.asiasentinel.com/p/vietnam-communist-party-jails-critic

Illustration “à la une” : Portrait de Pham Doan Trang paru sur la revue en ligne Luât Khoa tap chi. © The Vietnamese Magazine



Condamnation de Pham Doan Trang a neuf ans de prison le mardi 14 décembre 2021. Reportage de la télévision vietnamienne (chaîne de la Sécurité publique et du Nhân Dân, l’organe officiel du PCV).

Indochine, quand les femmes entrent en guerre – teaser | ECPAD

Un sujet assez peu évoqué. Bientôt sur la chaîne Histoire. Documentaire inédit, diffusion le 21 décembre à 20h50.

Présentation :

Il y a 70 ans, le 15 octobre 1951, en pleine guerre d’Indochine, le gouvernement de la France promulgue un décret qui autorise les femmes à devenir militaires et à faire carrière dans l’armée, au même titre que les hommes, ou presque. Ce moment hautement symbolique dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes a été rendu possible d’abord grâce aux femmes qui ont rejoint les Forces Françaises Libres et participé au combat pour la libération de la France. Ensuite grâce aux engagées volontaires – plus de 5000 – qui, en Indochine, ont servi au sein des Troupes françaises d’Extrême-Orient. Construit à partir des témoignages de quelques-unes de ces femmes, le film fait entendre un double récit de guerre : la guerre à laquelle elles ont pris part contre l’ennemi vietminh, et la guerre qu’elles ont dû mener pour se faire accepter comme soldats dans une société française qui voulait les cantonner dans le rôle d’épouse et de mère.

Réalisateur: Philippe Fréling

Producteurs: Kami productions / ECPAD

“Constellation” : Outils pour l’étude du genre et des féminismes

Depuis environ deux décennies, et en particulier cette dernière décennie (2010-2020), la production livresque française sur le genre et le féminisme en particulier a connu une véritable explosion qu’il convient de suivre avec soin : abécédaires, dictionnaires, manuels, précis, compilations de textes, nouvelle histoire, essais, romans, ouvrages illustrés… Chaque année voit son lot de nouveaux textes permettant d’investir un peu plus globalement et de façon pluriverselle la problématique du genre et des féminismes.

De nouvelles maisons d’éditions indépendantes, le plus souvent dirigées par des femmes, se sont spécialisées dans ces thématiques à travers des approches genrées très diverses : décoloniales, écoféministes, intersectionnelles, transgenres, queer… Les questions du corps, de la société, de la guerre, du racisme, de la colonialité, de l’écologie, de la culture sont ainsi abordées dans une profusion d’essais qui participe à “la fabrique d’une véritable constellation” pour reprendre l’expression d’Isabelle Carlier, éco-cyberféministe, codirectrice de l’Antre Peaux, un centre d’art avant-gardiste à Bourges.

Pour accompagner notre séminaire Mémoires d’Indochine et offrir aux étudiant-e-s quelques outils pour investir ce champ nous proposons une sélection de près d’une centaine ouvrages importants édités en langue française et comprenant quelques traductions. Compte-tenu de la richesse de la production actuelle et ceci sans compter les articles académiques disponibles sur les portails académiques, cette sélection ne peut être que mouvante et sujette à révision.

Les autrices citées ouvrent de nombreuses pistes de recherches et de nouveaux modes narratifs qui révolutionnent la pensée humaine. Depuis la parution de l’imposante Histoire des femmes en Occident en cinq volumes (Plon, 1992, sous la direction de Georges Duby et Michelle Perrot), on ne compte plus les nouvelles “chrysalides” prêtes à éclore nourrissant chaque mois une “constellation” en devenir.

Aperçu sur ce que l’on ne peut plus ignorer pour “se réorienter dans la pensée”.


Instruments de travail

Achin, Catherine et Bereni, Laure (sous la direction de), Dictionnaire genre et science politique : concepts, objets, problèmes, Paris, Science Po Les Presses, coll. “Références”, 2013. Édition en ligne sur le portail Cairn en 2015.

Bard, Christine (sous la direction de), avec la collaboration de Sylvie Chaperon, Dictionnaire des féministes. France, XVIIIe-XXIe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 2017.

Bard, Christine ; Metz, Annie et Neveu, Valérie (sous la direction de) et coordonné par Véronique Fau-Vincenti, Guide des sources de l’histoire du féminisme : de la Révolution française à nos jours, Rennes : Presses universitaires de Rennes, coll. “Archives du féminisme”, 2006.

Calle-Gruber, Mireille ; Didier, Béatrice ; Fouque, Antoinette (sous la direction de), Le dictionnaire universel des créatrices, Paris, Des Femmes/Antoinette Fouque, 2013, 3 vol.

Dorlin, Elsa (coordonné par), Feu ! Abécédaire des féminismes présents, Paris, Libertalia, 2021.

Hirata, Helena ; Laborie, Françoise ; Le Doaré, Hélène ; Sénotier, Danièle (coordonné par), Dictionnaire critique du féminisme, Paris, Presses universitaires de France, 2004 [2e édition augmentée].

Rennes, Juliette et al. (sous la direction de), Encyclopédie critique du genre : corps, sexualité, rapports sociaux, Paris, La Découverte, 2021. Édition revue et augmentée.

Seager, Joni, L’atlas des femmes, Paris, Robert Laffont, 2019. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Hélène Florea et Anna Postel.


Manuels et précis

Bakshi, Sandeep ; Boussahba, Myriam ; Delanoë, Emmanuelle (sous la direction de), Qu’est-ce que l’intersectionnalité ? Dominations plurielles : sexe, classe et race, Paris, Éditions Payot & Rivages, coll. “Petite Biblio Payot / Essais”, 2021.

Bard, Christine, Féminismes : 150 ans d’idées reçues, Paris, Le Cavalier Bleu éditions, 2020, 2e édition revue et augmentée.

Détrez, Christine, La construction sociale du corps, Paris, Editions du Seuil, coll. “Points / Essais” 490, 2002 (autre tirage 2010).

Dorlin, Elsa, Sexe, genre et sexualités. Introduction à la théorie féministe, Paris, Presses universitaires de France, coll. “Philosophies”, 2021, 2e édition mise à jour.

Koechlin, Aurore, La révolution féministe, Paris, Éditions Amsterdam, 2019.

Riot-Sarcey, Michèle, Histoire du féminisme, Paris, La Découverte, coll. “Repères” 338, 2015.

Rochefort, Florence, Histoire mondiale des féminismes, Paris, Que Sais-Je ? / Humensis, 2018.


Nouvelle histoire

Augereau, Anne, Les femmes néolithiques. Le genre dans les premières sociétés agricoles, Paris, CNRS éditions, coll. “Le passé recomposé”, 2021.

Cova, Anne (sous la direction de ), Histoire comparée des femmes. Nouvelles approches, Lyon, ENS éditions, coll. “Sociétés, espaces, temps”, 2009.

Dauphin, Cécile et Farge, Arlette (sous la direction de), De la violence et des femmes, Paris, Albin Michel, coll. “Bibliothèque Albin Michel. Histoire”, 1997.

Despret, Viviane et Stengers, Isabelle, Les faiseuses d’histoires. Que font les femmes à la pensée ?, Paris, La Découverte, coll. “Les empêcheurs de penser en rond”, 2011.

Federici, Silvia, Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive, Paris, Éditions Entremonde, 2018, 2e édition. Traduit de l’anglais par le collectif Senonevero ; revue et complétée par Julien Guazzini.

Patou, Marylène, L’homme préhistorique est aussi une femme. Une histoire de l’invisibilité des femmes, Paris, Allary éditions, 2020.

Pavard, Bibia ; Rochefort, Florence ; Zancarini-Fournel, Michelle, Ne nous libérez pas, on s’en charge. Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours, Paris, La Découverte, 2020.

Perrot, Michelle, Les femmes ou les silences de l’histoire, Paris, Flammarion, coll. “Champs Histoire”, 2020. Recueil de divers travaux de Michelle Perrot parus entre 1974 et 1997 (premier tirage en 1998).

Perrot, Michelle (sous la direction), Une histoire des femmes est-elle possible ?, Paris, Rivages, 1984. Un des premiers colloques qui “prend en compte le changement de direction du regard historique lorsque l’on pose la question du rapport des sexes comme central”.

Riot-Sarcey, Michèle (sous la direction de), De la différence des sexes : le genre en histoire, Paris, Larousse, coll. “Bibliothèque historique”, 2010.

Sohn, Anne-Marie, La fabrique des garçons. L’éducation des garçons de 1820 à aujourd’hui, Paris, Textuel, 2015.

Sohn, Anne-Marie (sous la direction de), Une histoire sans les hommes est-elle possible ?, Lyon, ENS éditions, coll. “Sociétés, espaces, temps”, 2013. Actes de colloque, ebook en 2014.

Sohn, Anne-Marie et Thelamon Françoise (sous la direction de), L’histoire sans les femmes est-elle possible ?, Paris, Perrin, 1998. Actes de colloque, ebook en 2020.

Sohn, Anne-Marie, Chrysalides. Femmes dans la vie privée (XIXe-XXe siècles), Paris, Publications de la Sorbonne, 1996.

Thébaud, Françoise, Écrire l’histoire des femmes et du genre, Lyon, ENS éditions, coll. “Sociétés, espaces, temps”, 2007, 2e éd. revue et augmentée de “Écrire l’histoire des femmes” (1998), édition en ligne en 2017.


Études spécifiques

bell hooks, Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme, Paris, Éditions Cambourakis, 2015.

Bienaimé, Charlotte (autrice) et Lacour, Laurence (sous la direction de), Féministes du monde arabe. Enquête sur une génération qui change le monde, Paris, Les Arènes, 2016.

Bousquet, Gisèle & Taylor, Nora (sous la direction de), Le Viêt Nam au féminin / Viêt Nam : Women’s Realities, Paris, Les Indes savantes, 2005.

Bui Tran Phuong, Viêt-Nam 1918-1945, genre et modernités. Émergence de nouvelles perceptions et expérimentations, Université de Lyon, Thèse de doctorat d’histoire sous la direction de Françoise Thébaud, 2008.

Cardi, Coline et Pruvost, Geneviève (sous la direction de), Penser la violence des femmes, Paris, La Découverte, coll. “Découverte Poche. Sciences humaines et sociales”, 2017.

Choulet-Vallet, Anaïs ; Clochec, Pauline ; Frasch, Delphine ; Giacinti, Margot et Védie, Léa (sous la direction de), Théoriser en féministe, Paris, Hermann, 2021.

Faludi, Susan, Backlash. La Guerre froide contre les femmes, Paris, Des Femmes / Antoinette Fouque, 1993, 2e édition en 2005.

Fausto-Sterling, Les cinq sexes. Pourquoi mâle et femelle ne sont pas suffisants, Paris, Payot & Rivages, coll. “Petite Biblio Payot / Essais”, 2018. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne-Emmanuelle Boterf.

Froidevaux-Metterie, Camille, Un corps à soi, Paris, Éditions du Seuil, 2021.

Goldman, Vivien, La revanche des She-Punks. Une histoire féministe de la musique, de Poly Styrene à Pussy Riot, Bègles, Le Castor Astral, 2020. Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Cyrille Rivallan.

Labry, Manon, Riot Grrrls. Chronique d’une révolution punk féministe, Paris, Zones / La Découverte, 2016.

Mann, Carol, La résistance des femmes de Sarajevo, Bellecombe-en-Bauges, Éditions du Croquant, coll. “Genre et féminismes”, 2014.

Spivak, Gayatri Chakravorty, Les subalternes peuvent-elles parler ? Paris, Editions Amsterdam, 2009. Traduit de l’anglais par Jérôme Vidal.

Stoler, Ann Laura, La chair de l’Empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial, Paris, La Découverte / Institut Émilie du Châtelet, coll. “Genre et sexualité”, 2013. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sébastien Roux avec la collaboration de Massimo Prearo.

Tauil, Leila, Féminismes arabes : un siècle de combat les cas du Maroc et de la Tunisie, Paris, L’Harmattan, 2018.


Recueils et compilations d’écrits

Bash Back!, Vers la plus queer des insurrections, Montreuil, Libertalia, 2020, nouvelle édition augmentée. Textes réunis par Fray Baroque & Tegan Eanelli ; traduit de l’américain et présenté par Diabolo Nigmon & Decibel Espanto.

Boursier, Sam, Queer Zones, la trilogie, Paris, Éditions Amsterdam, 2018. La trilogie regroupe les trois volumes du même nom publiés entre 2000 et 2011, préface de Paul B. Preciado.

Delaume, Chloé (sous la direction de), Sororité, inédit, Paris, Éditions Points, 2021. Nombreuses contributrices.

Dorlin, Elsa et Rodriguez, Eva (sous la direction de), Penser avec Donna Haraway, Paris, Presses universitaires de France, 2012, coll. “Actuel Marx confrontation”. Contient des textes de Donna Haraway traduits de l’anglais.

Dorlin, Elsa (textes choisis et présentés par), Black Feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, Paris, L’Harmattan, 2008, dernier tirage 2021. Comprenant des textes de Michele Wallace, Barbara Smith, Audre Lorde [et al.].

Dumont, Micheline, Découvrir la mémoire des femmes. Une historienne face à l’histoire des femmes, Montréal, Les éditions du Remue-Ménage, 2001. Compilation de textes 1973-2000.

Garcia, Manon (textes réunis et introduits par), Philosophie féministe. Patriarcat, savoirs, justice, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2021. Traductions par Charlie Brousseau, Solange Chavel, Thomas Crespo,… [et al.]

Goldblum, Caroline, Françoise d’Eaubonne et l’écoféminisme, Paris, Le Passager clandestin, coll. “Les précurseurs de la décroissance”, 2019. En appendice, choix de textes de Françoise d’Eaubonne, 1972-1978.

Fraisse, Geneviève, La fabrique du féminisme, Lyon, Le Passager clandestin, 2018. Sélection d’articles et d’entretiens parus entre 1975 et 2011.

Fraisse, Geneviève, Féminisme et philosophie, Paris, Gallimard, coll. “Folio Essais” 655, 2019. Recueil de textes extraits pour la plupart de revues, publications et blogs, 2010.

Hache, Émilie (anthologie dirigée par), Reclaim. Recueil de textes écoféministes, Paris, Cambourakis, coll. “Sorcières”, 2016. Traduit de l’anglais par Émilie Notéris ; relecture et notes d’édition d’Émilie Hache.

Héritier, Françoise, L’identique et le différent : dialogue avec Caroline Broué, La Tour-d’Aigues, Editions de l’Aube, coll. “Mikros essais”, 2018.

Jeannelle, Jean-Louis & Lasserre, Audrey (sous la direction de), Se réorienter dans la pensée. Femmes, philosophie et arts, autour de Michèle Le Dœuff, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. “Archives du féminisme”, 2020.

Riot-Sarcey, Michèle, Le genre en questions. Pouvoir, politique et écriture de l’histoire : recueil de textes, 1993-2010, Grâne, Créaphis éditions, 2016.


Essais

Brey, Iris, Le regard féminin. Une révolution à l’écran, Paris, Éditions de l’Olivier, coll. “Points”, 2020.

Butler, Judith, Trouble dans le genre = Gender trouble. Le féminisme et la subversion de l’identité, Paris, La Découverte, coll. “La Découverte Poche” 237, 2006. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cynthia Kraus.

Détrez, Christine, Quel genre ?, Paris, Éditions Thierry Magnier, coll. “Essais”, 2015.

Dorlin, Elsa, Se défendre : une philosophie de la violence, Paris, La Découverte, coll. “La Découverte Poche”, 2019.

Eaubonne, Françoise d’, Naissance de l’écoféminisme, Paris, Presses universitaires de France, 2021. Texte présenté et commenté par Caroline Lejeune. Chapitre extrait de Le féminisme ou la mort.

Eaubonne, Françoise d’, Le féminisme ou la mort, Paris, Le Passager clandestin, 2020 (réédition de l’ouvrage paru en 1974).

Falquet, Jules, Imbrication : femmes, race et classe dans les mouvements sociaux, Vulaines sur Seine, Éditions du Croquant, 2020.

Federici, Silvia, Une guerre mondiale contre les femmes. Des chasses aux sorcières au féminicide, Paris, La Fabrique éditions, 2021. Traduit par Étienne Dobenesque.

French, Marilyn, La guerre contre les femmes, essai, Paris, L’Archipel, 1992. Traduit de l’américain par Françoise Bouillot et Iawa Tate.

Haraway, Donna, Vivre avec le trouble, Vaulx-en-Velin, Les éditions des mondes à faire, 2020. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Vivien García.

Le Dœuff, Michèle, L’étude et le rouet. Des femmes, de la philosophie, etc., Paris, Éditions du Seuil, 2008, nouvelle édition.

Le Dœuff, Michèle, Le sexe du savoir, Paris, Flammarion, coll. “Champs” 461, 2000, première édition chez Aubier, 1998.

Malabou, Catherine, Le plaisir effacé : clitoris et pensée, Paris, Payot & Rivages, 2020.

Prat, Reine, Exploser le plafond. Précis de féminisme à l’usage du monde de la culture, Paris, Rue de l’échiquier, coll. “Les Incisives”, 2021.

Vergès, Françoise, Un féminisme décolonial, Paris, La Fabrique éditions, 2019.

Viennot, Eliane, En finir avec l’homme. Chronique d’une imposture, Donnemarie-Dontilly, Éditions iXe, coll. “La petite iXe”, 2021.


Ouvrages illustrés

Missika, Dominique, Résistantes 1940-1944, Paris, Gallimard / Ministère des Armées, 2021.

Poirson, Martial (sous la direction de), Combattantes. Une histoire de la violence féminine en Occident, Paris, Éditions du Seuil, 2020. Préface de Christiane Taubira.

Sand, Georgette (Collectif), Ni vues ni connues. Panthéon, histoire, mémoire : où sont les femmes ?, Paris, Pocket, coll. “Presses Pocket” 17315, 2019.


Manifestes

Adichie, Chimamada Ngozi, Nous sommes tous des féministes, suivi de Le danger de l’histoire unique, Paris, Gallimard, 2020. Traduit de l’anglais (Nigeria) par Sylvie Schneiter et Mona de Pracontal.

Arruzza, Cinzia ; Bhattacharya, Tithi ; Fraser, Nancy, Féminisme pour les 99 %, un manifeste, Paris, La Découverte, 2019. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Valentine Dervaux.

Beard, Mary, Les femmes et le pouvoir. Un manifeste, Paris, Perrin, 2018 / Pocket, 2020. Traduit de l’anglais par Simon Duran.

Despentes, Virginie, King Kong théorie, Paris, Editions Grasset & Fasquelle, 2006, coll. “Le livre de Poche”, 2007.

Femen, Rebellion, Paris, Des Femmes / Antoinette Fouque, 2017.

Goldman, Emma, De la liberté des femmes, Paris, Éditions Payot & Rivages, 2020. Traduit de l’anglais et préfacé par Thibaut de Saint-Maurice. Textes initialement publiés en 1906 et 1910.

Gouges, Olympe de, “Femme, réveille-toi !”. Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et autres écrits, Paris, Éditions Gallimard, coll. “Folio”, 2014. Textes publiés entre 1788 et 1793.

He, Yinzhen, La revanche des femmes et autres textes, Toulouse, Éditions de l’Asymétrie, 2017. Traduit du chinois par Pascale Vacher, aide à la traduction et relecture de Pan Whenzu. Comprenant son “Manifeste féministe” (1907).

Haraway, Donna, Manifeste cyborg et autres essais. Sciences, fictions, féminismes, Paris, Exils éditeurs, 2007. Anthologie établie par Laurence Allard, Delphine Gardey et Nathalie Magnan.

Mailfert, Anne-Cécile, Tu seras une femme ! Guide féministe pour ma nièce et ses ami-e-s, Paris, Les Petits matins, 2017.

Preciado, Paul B., Manifeste contra-sexuel, Paris, Balland, 2000. Traduit de l’anglais par Marie-Hélène Bourcier.

Sénac, Réjane, L’égalité sans condition. Osons nous imaginer et être semblables, Paris, Éditions Rue de l’échiquier, 2019.

Tristan, Flora, L’émancipation des femmes ou Le testament de la Paria, Paris, Éditions Manucius, 2019. Publié la première fois à titre posthume en 1845.

[à suivre]


Liens vers les maisons d’éditions indépendantes

Asymétrie : https://editionsasymetrie.org/

Blast : https://www.editionsblast.fr/

Cambourakis : https://www.cambourakis.com/

Des Femmes : https://www.desfemmes.fr/

Du Croquant : https://editions-croquant.org/

La Fabrique : https://lafabrique.fr/

Libertalia : https://www.editionslibertalia.com/

iXe : https://www.editions-ixe.fr/

Le Passager clandestin : https://www.lepassagerclandestin.fr/

Rue de l’échiquier : https://www.ruedelechiquier.net/

[…]


Liens vers les nouvelles collections

ÉgalE à égal (Belin) : https://www.belin-editeur.com/egale-egal

Essais (Payot) : https://www.payot-rivages.fr/payot/livre/la-pens%C3%A9e-f%C3%A9ministe-noire-9782228928687 [exemple]

Les Incisives (Rue de l’échiquier) : https://www.ruedelechiquier.net/65-les-incisives

Points féministe (Seuil) : https://www.editionspoints.com/page/collection-points-feministe

[…]


François Guillemot avec la contribution d’Isabelle Carlier, 16/11/2021. MàJ 18/11/2021.

Illustration “à la une” : FanXoa, “Feminist Dazibao”, 2019.

Kim Lefèvre (1935-2021)

Nous annonçons tardivement le décès au mois d’août dernier de l’écrivaine et traductrice Kim Lefèvre. Petit rappel biographique ci-après, publié initialement en vietnamien sur la revue en ligne Diên Dan – Forum. Nous l’avions personnellement rencontrée en compagnie de l’écrivain Nguyên Huy Thiêp lors d’une soirée parisienne organisée par les éditions de l’Aube.

L’écrivaine Kim Lefèvre est décédé le 6 août 2021 à Marseille des suites d’une longue maladie, à l’âge de 86 ans.

Kim Lefèvre est née en 1935 au Vietnam, d’un père français et d’une mère vietnamienne. Elle fut diplômée de la Faculté de français de l’Université pédagogique de Saïgon avant de se rendre en France en 1960 pour étudier les lettres à la Sorbonne.

Après avoir obtenu son diplôme, Kim Lefèvre travailla comme comédienne de théâtre et commença son oeuvre littéraire. Son premier roman autobiographique, Métisse Blanche (B. Barrault, 1989), fut acclamé par la critique. Il fut suivi de trois autres romans et mémoires.

A partir de la fin des années 1980, Kim Lefèvre a traduit des romans et des nouvelles de Nguyen Huy Thiep, Duong Thu Huong, Phan Thi Vang Anh et Nguyen Quang Lap. Un Général à la retraite (L’Aube, 1990) fut le premier ouvrage de Nguyen Huy Thiep à être traduit dans une langue étrangère.

Œuvres de Kim Lefèvre :

Métisse blanche, Paris, Bernard Barrault, 1989 (J’ai Lu, 1990). (Cô gái lai da trắng, bản dịch của Dương Linh và Hoàng Phong, Nhà Xuất bản Nhã Nam và Nhà Xuất bản Hội Nhà văn, 2011.
Retour à la saison des pluies, Paris, Bernard Barrault, 1990 (La Tour d’Aigues, Éditions de l’Aube, 1995)
Moi, Marina la Malinche, 1994 (Phébus, 2007)
Les Eaux mortes du Mékong, Paris, Flammarion, 2006 (Point, 2010)

Traductions du vietnamien :

* Dương Thu Hương, Histoire d’amour racontée avant l’aube (Chuỵện tình kể trước rạng đông), 1986
* Nguyễn Huy Thiệp, Un général à la retraite (Tướng về hưu), éditions de l’Aube, 1990
* Nguyễn Huy Thiệp, Le Cœur du tigre (Trái tim hổ), éditions de l’Aube, 1995
* Nguyễn Huy Thiệp, La Vengeance du loup (Sói trả thù), éditions de l’Aube, 1997
* Nguyễn Huy Thiệp, Conte d’amour un soir de pluie (Chuyện tình kể trong đêm mưa), éditions de l’Aube, 1999
* Nguyễn Huy Thiệp, L’Or et le Feu (Vàng Lửa), éditions de l’Aube, 2002
* Phan Thị Vàng Anh, Quand on est jeune (Khi người ta trẻ), éditions Philippe Picquier, 1996
* Nguyễn Quang Lập, Fragments de vie en noir et blanc (Những mảnh đời đen trắng), éditions Philippe Picquier, 1998

Source : https://www.diendan.org/nhung-con-nguoi/kim-lefevre-1935-2021