Archives de catégorie : Conférences

Christine DETREZ – Des femmes au genre : les étapes d’une prise de conscience

Séminaire « Les 20 ans de LSH à l’ENS de Lyon : Illustrations et perspectives ».

Christine Détrez est professeure de sociologie à l’ENS de Lyon et dirige le Centre Max Weber. Ses recherches s’inscrivent en sociologie du genre et sociologie de la culture.

Vidéoconférence diffusée le 25 février 2021.

URL : http://www.ens-lyon.fr/lecole/20-ans-de-la-creation-de-lens-lsh/seminaire-des-20-ans-de-lsh-lens-de-lyon/christine-detrez

Privileged Women in the Resistance: A Book Launch Discussion on The Saigon Sisters

En différé, voici une discussion intéressante (1h) sur l’ouvrage de Patricia “Kit” Norland, autrice de The Saigon Sisters en compagnie de l’historienne Lien-Hang T. Nguyen. Organisation : Stimson Institute.


The Saigon Sisters shares the stories of nine Vietnamese women who as childhood friends studied at a premier French school in Saigon and as adults chose to support Vietnam’s fight for independence. Through many interviews, letters, and exchanges, Patricia Norland traces these women’s individual stories as they follow different paths in pursuit of a shared ideal and how their stories converge again after the war.

  • Patricia “Kit” Norland, author of The Saigon Sisters and a former public diplomacy officer with the U.S. Department of State. Patricia D. Norland most recently worked as a public diplomacy officer within the U.S. Department of State. She is the translator of Beyond the Horizon and the author of Vietnam in the Children of the World series as well as author of The Saigon Sisters.
  • Lien-Hang T. Nguyen, Dorothy Borg Chair in the History of the United States and East Asia, Columbia University. Dr. Lien-Hang T. Nguyen is the author of Hanoi’s War: An International History of the War for Peace in Vietnam (2012), the forthcoming Tet ’68: The Battles that Changed the Vietnam War and the Global Cold War, and serves as General Editor of The Cambridge History of the Vietnam War, 3 volumes. She is currently working on a study of gender and people’s diplomacy during the Vietnam War era. At Columbia, she is the co-founder of the Vietnam Studies Program.

This event is supported by the War Legacies Working Group.

Source : Stimson

Sur les pas des Jeunesses de Choc : une histoire genrée de la guerre du Viêt-Nam

Intervention de François Guillemot au séminaire « Sociétés en guerre » du LARHRA, vendredi 25 octobre 2019. Résumé ci-dessous.

La commémoration du 60e anniversaire de l’ouverture de la piste Hô Chi Minh (mai 1959) a permis de réévaluer l’importance stratégique de ce réseau dans la victoire communiste de 1975. Sur cette « piste mythique » (đường mòn huyền thoại) s’activaient des dizaines de milliers de femmes et d’hommes pour ravitailler le front du Sud en forces et en munitions. L’expérience de la Piste sera considérée ici sous la double perspective de la marge et du genre. En particulier nous soulignerons le rôle essentiel des femmes : démineuses, déblayeuses, conductrices de camion, chanteuses, éclaireuses, infirmières, miliciennes… sans lesquelles la piste aurait été largement impraticable.

Après un survol historiographique rappelant l’avènement d’une histoire des Jeunesses de choc à partir des années 1990, nous relierons entre-elles ces marges multi-situées de la guerre (jungles, villes, campagnes, diplomatie internationale) à la Piste Hô Chi Minh, clé de voûte de la guerre de réunification. Du particulier (cas des Jeunesses de choc) au général (phénomène genre et guerre), nous pensons qu’il reste une histoire de la guerre du Viêt-Nam à écrire dans une perspective genrée, en prenant en compte toutes ses composantes (nord et sud, marge et centre, ethnies minoritaires, stratigraphie de l’armée populaire, engagement des femmes des deux côtés du 17e Parallèle, populations civiles).

FG

Illustration « à la une » : groupe de filles des Jeunesses de choc de la province de Hà Nam en marche sur la Piste Hô Chi Minh en 1972 © DR

Atelier : La liberté d’expression en RSVN – IAO, samedi 21 septembre 2019

Atelier de réflexion organisé à l’Institut d’Asie Orientale par l’IAO et l’ACVR. Inscription obligatoire : acvr69@gmail.com

A l’occasion de la récente nomination par Reporters Sans Frontières (RSF) pour le « prix de l’impact 2019 » de Phạm Đoan Trang, écrivaine et journaliste blogueuse vietnamienne, cet atelier de réflexion se propose de faire un point sur l’état de la liberté de la presse et l’édition au Viêt-Nam. La nominée dont les ouvrages ont été saisis et sont interdits par les autorités communistes sera représentée par l’avocat Trịnh Hữu Long, rédacteur en chef de la revue en ligne Luật Khoa tạp chí [Revue des Lois]. L’exposé sera suivi d’une discussion.

  • Introduction de Ngoc Anh Rolland (ACVR) et François Guillemot (IAO) : « Le cas Phạm Đoan Trang »
  • Trịnh Hữu Long : « Censure de la presse, de l’édition et de l’information au Viêt-Nam »
  • Présentation des ouvrages de Phạm Đoan Trang

Source : IAO

« Se défendre » : Elsa Dorlin et Audrey Chenu à l’IHEAL [vidéo]

Intervention de la philosophe Elsa Dorlin sur son ouvrage « Se défendre » (La Découverte, 2017). Questions sur la violence, la norme sociale, l’expérience vécue, le féminisme en lutte « au corps à corps ».

Le 15 février 2019, l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL) recevait Elsa Dorlin (professeure de philosophie, kung-fu fighter et militante féministe) et Audrey Chenu (écrivaine, boxeuse et militante féministe) pour une lecture-débat autour de l’ouvrage Se défendre. Une philosophie de la violence (Éditions La Découverte, 2017). Vidéo : ©mariefauqueux ©cyrilfussien / Un ring pour tou.te.s