Archives par mot-clé : 8 mars

Ngày quốc tế phụ nữ – những dấu mốc lịch sử

Infographie du quotidien Nhân Dân [Le Peuple], organe central du Parti Communiste du Viêt-Nam édité à l’occasion de la Journée international des droits des femmes.

NDĐT – Ngày 8-3 hằng năm được Đại Hội đồng Liên hợp quốc chọn là Ngày Quốc tế Phụ nữ nhằm nâng cao vai trò và đấu tranh cho quyền của phụ nữ và trẻ em gái trong xã hội. Nhìn lại những dấu mốc lịch sử ra đời Ngày Quốc tế Phụ nữ hiện nay để thấy một quá trình đấu tranh bền bỉ của phụ nữ trên toàn thế giới.

Source : Nhân Dân, 08/03/2019. THU TRANG – ĐỨC TRUNG

Stéphanie Arc : Journée des femmes – la véritable histoire du 8 mars [Journal du CNRS]

Article à lire en ligne.

La manifestation new-yorkaise censée être à l’origine de la Journée internationale des femmes n’a… jamais eu lieu ! Retour sur ce mythe démasqué par l’historienne Françoise Picq.

La Journée internationale des femmes fête ses 104 ans ! Ses origines reposent en réalité sur un mythe. Françoise Picq, historienne, l’a « démasqué » dès la fin des années 1970 : « À l’époque, toute la presse militante, du PCF et de la CGT, comme celle des “groupes femmes” du Mouvement de libération des femmes, relayée par les quotidiens nationaux, écrivait que la Journée des femmes commémorait le 8 mars 1857, jour de manifestation des couturières à New York. » Or cet événement n’a jamais eu lieu ! « Les journaux américains de 1857, par exemple, n’en ont jamais fait mention », indique Françoise Picq. Et il n’est même pas évoqué par celles qui ont pris l’initiative de la Journée internationale des femmes : les dirigeantes du mouvement féminin socialiste international.

ClaraZetkin
Clara Zetkin (1857-1933)

Une itiniative du mouvement socialiste

Car c’est un fait, « c’est en août 1910, à la IIe conférence internationale des femmes socialistes, à Copenhague, à l’initiative de Clara Zetkin, militante allemande, qu’a été prise la décision de la célébrer », ajoute l’historienne. La date du 8 mars n’est pas avancée, mais le principe est admis : mobiliser les femmes « en accord avec les organisations politiques et syndicales du prolétariat dotées de la conscience de classe ». La Journée des femmes est donc l’initiative du mouvement socialiste et non du mouvement féministe pourtant très actif à l’époque. « C’est justement pour contrecarrer l’influence des groupes féministes sur les femmes du peuple que Clara Zetkin propose cette journée, précise Françoise Picq. Elle rejetait en effet l’alliance avec les “féministes de la bourgeoisie”. »

Lire la suite : CNRS le journal