Archives par mot-clé : Amnesty International

Lettre ouverte du Collectif pour les droits humains et pour la lutte contre la violence faite aux femmes

La prisonnière d’opinion Tran Thi Nga incarcérée depuis janvier 2017 a subi menaces de mort et violences physiques. Elle a bénéficié d’une action urgente d’Amnesty International l’été dernier. Le 10 octobre 2018, une lettre ouverte de la députée suisse au Grand Conseil de Genève Anne Marie von Arx-Vernon représentant le « Collectif pour les droits humains et pour la lutte contre la violence faite aux femmes » a été envoyée aux autorités vietnamiennes pour exiger sa libération et la fin des maltraitances.

Lettre ouverte du 10 octobre 2018

Tô Lâm

Ministre de la Sécurité publique du Vietnam

44 Yêt Kiêu St. Hoàn Kiêm District

Hà Nội, Viêt-Nam

Monsieur le Ministre,

Nous vous adressons cette lettre ouverte à la suite d’informations reçues de sources concordantes sur les conditions de détention préoccupantes de votre citoyenne Madame Tran Thi Nga, qui purge actuellement une peine de neuf ans à la prison de Gia Trung à Mang Yang, dans la province de Gia Lai, à plus de 1300 kms de son lieu de domicile.

Le 17 août 2018, Tran Thi Nga nous a fait savoir par ses proches qu’elle avait été violemment battue et menacée de mort par sa codétenue. Bien que les autorités pénitentiaires locales aient été alertées à plusieurs reprises, aucune mesure à ce jour n’a été mise en place pour la protéger.

Depuis son arrestation le 21 janvier 2017, Tran Thi Nga n’aurait pu recevoir qu’une seule visite de son conjoint, et aucune de ses enfants âgés de 6 et 8 ans malgré les dispositions de la loi vietnamienne qui prévoit une visite par mois.

Elle n’a été autorisée à joindre sa famille par téléphone qu’en juin 2018, après 16 mois de silence.

Tran Thi Nga souffre par ailleurs des séquelles de deux attaques subies en 2014 en 2015 au cours desquelles elle a été rouée de coups avec un bras et une jambe fracturés par des individus en civil.

Dans ces circonstances, nous vous exhortons, Monsieur le Ministre, à agir afin de :

  • libérer Tran Thị Nga immédiatement et sans condition, car elle est détenue uniquement pour avoir exercé, sans violence, son droit à la liberté d’expression ;
  • veiller à ce que, dans l’attente de sa libération, Tran Thi Nga soit traitée conformément à l’ensemble des conventions des Nations-Unies pour le traitement des détenus, et particulièrement à ce qu’elle ne soit pas victime d’actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements ;
  • mettre fin à son lointain transfert de manière à ce que Tran Thị Nga puisse régulièrement avoir une visite de sa famille et bénéficier des soins médicaux adaptés qui lui seraient nécessaires.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de nos sentiments distingués.

Au nom du collectif des signataires dont la liste est jointe.

Anne Marie von Arx-Vernon

Députée au Grand Conseil de Genève

Copie de cette lettre ouverte envoyée à :

Ambassade du Vietnam en Suisse.Monsieur l’Ambassadeur Pham Hai Bang, Schlösslistrasse 26 – CH-3008 Berne

Département fédéral des Affaires Etrangères DFAE.Monsieur le Conseiller fédéralIgnazio Cassis, Effingerstrasse 27 – CH-3003 Bern

Source : Viêt Tân

Viet Nam: Arrested blogger Huynh Thuc Vy must be immediately released

Nouvelle arrestation de la blogueuse et activiste Huynh Thu Vy. Amnesty International demande sa libération immédiate.

Remise en liberté le lendemain, elle reste assignée à résidence et poursuivie au titre de l’article 276 du code pénal pour « insulte au drapeau national ». Le 1er septembre 2017, elle avait enduit de peinture blanche le drapeau national pour protester contre ce symbole d’oppression du peuple vietnamien.

Responding to the arrest of prominent Vietnamese human rights activist and blogger, Huynh Thuc Vy, by police in Buon Ho town, Dak Lak province this morning, Clare Algar, Amnesty International’s Director of Global Operations, said:

“This arrest is nothing more than a politically-motivated attempt to silence one of the most powerful voices for human rights in Viet Nam.

“Through her activism and blogging in support of the rights of women, minorities and human rights in general, Huynh Thuc Vy has worked tirelessly to expose violations and hold the powerful to account. For this, she and her family have been subjected to relentless surveillance, intimidation and harassment by the country’s authorities.

“We urge the authorities of Dak Lak province to immediately and unconditionally release Huynh Thuc Vy and call on Viet Nam’s government to end its systematic suppression of peaceful activism.”

Background

Huynh Thuc Vy is the founder of the organization Vietnamese Women for Human Rights, whose work is to promote the values of human rights and support women human rights defenders in Viet Nam. She regularly blogs about human rights abuses, including the persecution of ethnic minorities in the country.

She was arrested at around 7 am this morning, when more than 30 police officers turned up to her house without an arrest warrant. Police returned to her house several hours later and took several items including a laptop, phones, books, clothes and a camera. Currently, Huynh Thuc Vy’s whereabouts are unknown.

Over the past year, the crackdown on dissent in Viet Nam has intensified, with many activists being arrested, tried unfairly and sentenced to years in prison, leading scores of others flee the country.

Source : Amnesty International

Ouvrage de Huynh Thuc Vy sur la situation des droits de l’homme en RSVN

 

Lire aussi :