Archives par mot-clé : dissidence

Vietnam: la blogueuse Pham Doan Trang condamnée à 9 ans de prison [RFI]

Une lourde condamnation contre l’éditrice et écrivaine Pham Doan Trang.

Pham Doan Trang était accusée de « propagande contre l’État de la République socialiste du Vietnam ». La police l’avait arrêtée le 6 octobre 2020 à Hô Chi Minh-Ville, quelques heures seulement après le dialogue annuel sur les droits humains entre les États-Unis et le Vietnam.

L’écrivaine et militante Pham Doan Trang, 43 ans, accusée d’opposition à l’État, a été condamnée à neuf ans de prison ce 14 décembre par un tribunal de Hanoï. Le juge Chu Phuong Ngoc, a estimé que « son comportement était dangereux pour la société » avec l’« intention de violer le régime socialiste », et elle devait en conséquence « être sérieusement punie », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur le site de RFI : https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20211214-vietnam-la-blogueuse-pham-doan-trang-condamn%C3%A9e-%C3%A0-9-ans-de-prison

Illustration “à la une” : Facebook / Pham Doan Trang © rsf.org


Voir également :

Vietnam – La France déplore la condamnation de Pham Doan Trang (France Diplomatie, 15 décembre 2021) :

La France déplore la condamnation hier à une peine de neuf années de prison de la journaliste Pham Doan Trang, une des défenseures des droits de l’Homme vietnamiennes les plus reconnues et l’une des trois lauréates du prix Reporters sans frontières pour la liberté de la presse en 2019.

La France appelle à la libération de Mme Pham Doan Trang et réaffirme son attachement à la liberté d’expression et d’opinion. Ces droits et libertés sont garantis par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques auquel le Vietnam est partie.

La France appelle le Vietnam à respecter les engagements internationaux auxquels il a librement souscrit.

Source : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/vietnam/evenements/article/vietnam-la-france-deplore-la-condamnation-de-pham-doan-trang-15-12-21


Le communiqué d’Amnesty International :

Viêt-Nam. La répression contre l’opposition continue avec la condamnation de Pham Doan Trang à neuf ans de prison

“Il est choquant que les autorités vietnamiennes condamnent ainsi Pham Doan Trang, courageuse journaliste et défenseure des droits humains, qui se bat depuis des années pour un Viêt-Nam juste, inclusif et respectueux des droits. Son travail devrait être célébré et protégé, et non pas puni et criminalisé”. (Ming Yu Hah, directrice régionale adjointe du travail de campagne à Amnesty International)

Lire la suite : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2021/12/vietnam-pham-doan-trang-conviction/

Vietnam’s Communist Party Jails its Most Trenchant Critic

Le journaliste David Brown rappelle le parcours de Pham Doan Trang, une net-citoyenne, écrivaine et activiste actuellement emprisonnée au Viêt Nam.

Pham Doan Trang was merely telling the government to honor its rights commitments.

The Vietnamese authorities are about to try Pham Doan Trang next week just for insisting that they honor the guarantees of civil liberties set out in Vietnam’s constitution.

In a photo taken on the night she was arrested, Trang is clearly exhausted, worn down by years on the run. Flanked by two policemen, one in uniform, the other plainclothes, Trang is walking away from the camera. She wobbles as she walks, the consequence of injuries suffered at the hands of other policemen years earlier.

Doan Trang is accused of ‘conducting propaganda against the State.’ Three documents and two interviews, one with the BBC and the other with Radio Free Asia, have been adduced as evidence of Trang’s subversive intent. When — not if — she’s convicted, she could draw 12 years in prison.

Lire la suite : https://www.asiasentinel.com/p/vietnam-communist-party-jails-critic

Illustration “à la une” : Portrait de Pham Doan Trang paru sur la revue en ligne Luât Khoa tap chi. © The Vietnamese Magazine



Condamnation de Pham Doan Trang a neuf ans de prison le mardi 14 décembre 2021. Reportage de la télévision vietnamienne (chaîne de la Sécurité publique et du Nhân Dân, l’organe officiel du PCV).

Libération de Nguyen Dang Minh Man [02/08/2019]

Le 2 août 2019, l’activiste Nguyễn Đặng Minh Mẫn a été libérée après avoir passé 8 années en prison pour délit d’opinion. C’est à ce jour, l’incarcération la plus longue pour une jeune dissidente, arrêtée en 2011 avec 13 autres jeunes catholiques dans le centre du pays. Après avoir expérimenté, selon ses mots, “une lutte de tous les jours au sein de la prison”, sa détermination reste intacte. De retour parmi les siens à Tra Vinh, elle s’est exprimée sur ses conditions de détention. Alors qu’un regain de tension entre la Chine et le Viêt-Nam se manifeste dans les Spratleys, le combat de Minh Mân contre l’expansionnisme de Pékin est plus que jamais d’actualité.

FG

Illustration “à la une” : Nguyen Dang Minh Man en famille © DR

New documentary series highlights the struggles of women activists in Vietnam

Signalement d’une série de documentaires sur le combat des femmes vietnamiennes.

A new series of video interviews highlights the perspectives and struggles of women involved in human rights activism in Vietnam.

The 88 Project, an organisation supporting freedom of expression in Vietnam, released the first video of an ongoing interview series with female activists in Vietnam. In the first interview with Pham Doan Trang, a dissident journalist and political activist, she discusses the challenges women face as bloggers and human rights activists:

In general, Vietnamese women are not respected. Not only in democracy activism but in all fields. In democracy activism, female activists are disadvantaged because they get attacked no less than male activists. They get beaten and assaulted. The work they do is no less than their male counterparts. But what they often get from other people is pity. I think it is not respect.

She also recounts an incident of police brutality which led to permanent injury to both of her legs.

Lire la suite : Global Voices

Anne Kerlan : Lin Zhao [2018]

Rappel de la parution de la biographie de Lin Zhao, dissidente avant l’heure sous l’ère de Mao. Présentation de l’éditeur suivie d’un entretien avec Anne Kerlan aux Rendez-vous de l’histoire 2018 à Blois.

Dans une biographie poignante, Anne Kerlan livre l’itinéraire de Lin Zhao, figure de la dissidence chinoise sous Mao. Cette fille de bourgeois engagée dans la Révolution communiste, exécutée sans procès sous la Révolution culturelle, bénéficie aujourd’hui du statut d’icône pour nombre d’intellectuels de son pays.

La courte vie de Lin Zhao (1931 ou 1932-1968) pourrait s’écrire en lettres rouges  : rouge pour cette Chine maoïste dont elle accompagna la naissance  ; rouge du communisme qu’elle rejoignit alors et dont elle rêva qu’il transforme son pays ; rouge, enfin, comme ce sang, le sien, avec lequel elle dut parfois écrire textes et poèmes du fond de la prison de Shanghai où elle fut détenue de 1960 à sa mort, en 1968.

Son histoire s’inscrit dans celle de cette génération d’intellectuels qui crurent qu’une place leur serait faite dans la société nouvelle, convaincus qu’ils pourraient continuer à occuper leur fonction de conseiller ou critique du gouvernant. Il n’en fut rien. Et si la vie de Lin Zhao nous frappe par sa force tragique et d’exemplarité   combien de Chinois ont disparu depuis l’avènement de la Chine communiste  ?  , elle acquiert désormais une dimension autre, la jeune femme au visage d’ange ayant été élevée au rang d’icône de la dissidence au tournant des années 2000.

La découverte du documentaire sur Lin Zhao du réalisateur chinois Hu Jie allait bouleverser Anne Kerlan et l’entraîner dans une enquête de longue haleine. Un livre fort et poignant sur une héroïne ambiguë, sur fond d’un matériau inédit.

Élève de l’ENS, agrégée de lettres classiques, docteur en études chinoises, Anne Kerlan est historienne de la Chine et du cinéma chinois (Hollywood à Shanghai. L’épopée des studios de la Lianhua, 1930-1948, PUR, 2015). Directrice de recherche au CNRS, elle dirige le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine à l’UMR Chine Corée Japon (CNRS-EHESS).

Source : Fayard