Archives par mot-clé : empoisonnement

Tran To Nga : « Je veux me battre pour toutes les victimes »

[ndlr] Le procès de l’Agent Orange se déroule en France au trinunal d’Evry. L’audience du 7 janvier a été repoussée au 3 mars 2016, en l’absence des avocats et de l’état de santé de Nga. Entretien avec Tran To Nga (Le Parisien, Ondine Debré), le combat courageux d’une femme face aux firmes américaines de la pétrochimie.

Tran To Nga : « Je veux me battre pour toutes les victimes »

Aujourd’hui âgée de 73 ans, cette Vietnamienne a vu sa vie et celles de ses filles gâchées par l’agent orange employé par l’armée américaine.

Quand avez-vous été au contact de l’agent orange pour la première fois ?

J’ai décidé de m’engager dans le combat pour la libération du Sud-Vietnam en 1966. J’étais patriote et pleine de l’énergie de la jeunesse. Après des mois dans la jungle, à vivre de façon spartiate avec mes frères combattants, j’ai entendu un avion au-dessus de nous. Nous étions dans des abris souterrains. J’étais curieuse, je suis sortie. L’avion déversait une poudre orange et je m’en suis retrouvée couverte. Avec l’humidité, ça faisait une pâte visqueuse.

Que s’est-il passé ?

J’ai ressenti des démangeaisons et j’ai suffoqué. Lorsque les premiers épandages ont commencé, nous avons compris que c’était un herbicide. La végétation mourait rapidement, laissant place à un chaos terrible. Ainsi, les soldats américains avaient plus de visibilité et pouvaient plus facilement nous détecter pour nous combattre. Nous avons dû vivre dans des souterrains.

Lire la suite : Le Parisien, 09/07/2015.

* * *

* * *

Sitographie

Image « à la une » : Tran To Nga en 1966 dans le maquis au Sud Viêt-Nam © DR