Archives par mot-clé : grève

Ngày quốc tế phụ nữ – những dấu mốc lịch sử

Infographie du quotidien Nhân Dân [Le Peuple], organe central du Parti Communiste du Viêt-Nam édité à l’occasion de la Journée international des droits des femmes.

NDĐT – Ngày 8-3 hằng năm được Đại Hội đồng Liên hợp quốc chọn là Ngày Quốc tế Phụ nữ nhằm nâng cao vai trò và đấu tranh cho quyền của phụ nữ và trẻ em gái trong xã hội. Nhìn lại những dấu mốc lịch sử ra đời Ngày Quốc tế Phụ nữ hiện nay để thấy một quá trình đấu tranh bền bỉ của phụ nữ trên toàn thế giới.

Source : Nhân Dân, 08/03/2019. THU TRANG – ĐỨC TRUNG

Féminisme pour les 99% – Un manifeste

A traduire en vietnamien… Présentation de l’éditeur.

Logements inabordables, salaires de misère, systèmes de santé inexistants ou dysfonctionnels, catastrophe climatique, rejet des migrant·e·s, violences policières… on entend peu les féministes s’exprimer sur ces questions. Pourtant, elles ont un impact majeur sur la vie de l’immense majorité des femmes à travers le monde.

Les grèves des femmes qui se multiplient aujourd’hui en Argentine, en Pologne, aux États-Unis ou ailleurs s’emparent de ces problématiques et témoignent du fait que les revendications féministes ne sont pas isolées de celles d’autres mouvements. Et c’est tout l’enjeu de ce manifeste, inspiré par ces nouveaux mouvements féministes : face à un système néolibéral qui concentre toutes les aliénations, injustices et inégalités et instrumentalise certaines luttes sociales pour servir ses velléités impérialistes et engranger le plus de profits possible, le féminisme doit repenser son agenda théorique comme militant.

Trois des organisatrices de la Grève internationale des femmes s’engagent ainsi avec ce manifeste pour un féminisme véritablement inclusif, capable de faire converger l’anticapitalisme, l’antiracisme, l’écologie politique, l’internationalisme et l’anti-hétérosexisme : un féminisme pour les 99 %.

Cinzia Arruzza est professeure de philosophie à la New School for Social Research (New York). Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages explorant les liens entre socialisme et féminisme.

Tithi Bhattacharya est professeure et directrice du programme Global Studies à l’université Purdue (Indiana). Ses ouvrages croisent la théorie marxiste et les questions de genre.

Nancy Fraser est professeure de philosophie et de politique à la New School for Social Research (New York). Auteure de nombreux ouvrages, elle est l’une des principales représentantes de la Théorie critique dans le monde anglophone.

Source : La Découverte